sécurité informatique

Que faire pour renforcer sa sécurité informatique en 2018 ?

La plupart des entreprises sont désormais présentes sur internet. Effectivement, le marché digital donne accès à un nombre illimité de prospects. Néanmoins, avant d’exploiter ce canal de vente, il est crucial de prendre certaines mesures pour renforcer la sécurité informatique de la société et se conformer aux lois existantes en matière de protection de données.

Une sécurité informatique infaillible : le secret d’une entreprise prospère

Actuellement, de plus en plus d’entreprises proposent des prestations en ligne. Que cela soit les sociétés commerciales, les banques ou encore les prestataires de services, une présence effective sur le web est indispensable. Cela donne en effet les moyens de se rapprocher de la clientèle et d’accroître son chiffre d’affaires.

Néanmoins, internet est également le terrain de jeu des pirates informatiques. Ces personnes malveillantes dérobent des données confidentielles qu’elles vont revendre aux plus offrants. Elles peuvent aussi tenter une attaque par déni de service. Les sociétés doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir ces situations. PayPal, Google ou même la NASA ont déjà été victimes des cyberattaques qui se sont soldées par des pertes évaluées à plusieurs millions d’euros.

La sécurité des données personnelles ne doit pas être négligée pour éviter les litiges avec certaines autorités publiques. Les entreprises françaises sont notamment tenues de se conformer à la loi informatique et libertés ainsi qu’au Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD. Ces textes visent avant tout à protéger le patrimoine numérique des tiers. Ils précisent également les obligations des établissements qui se chargent du traitement des données.

Ce qu’il faut savoir en matière de protection des données personnelles

Depuis quelques années, les législateurs se sont penchés sur les risques que représente internet pour les simples particuliers. Ils ont décidé que la responsabilité des établissements qui stockent les données de navigation est engagée en cas de piratage ou d’exfiltration de ces données. Ainsi, les responsables  doivent  prendre  toutes les mesures  nécessaires pour prévenir tout cela.

D’ailleurs, le RGPD et la loi informatique et libertés énumèrent les obligations des entités concernées. De plus, la CNIL s’assure du contrôle de l’application des dispositions légales. Les sociétés qui commettent la moindre négligence peuvent être sanctionnées d’une amende plus ou moins élevée.

Afin de gérer la protection des données, il est crucial de solliciter un Data Protection Officer ou DPO. Pour profiter de l’expertise de ce spécialiste, les intéressés ont le choix entre deux solutions. Soit, ils recrutent un expert en contactant une agence spécialisée, soit ils offrent une formation délégué à la protection des données. Cette seconde formule est bien plus intéressante sur le long terme. En effet, l’employeur parvient  à réduire les charges salariales puisqu’il n’aura pas à embaucher une ressource supplémentaire. Afin de mieux s’informer  sur ce sujet, il est conseillé de visiter le site d’une entreprise proposant ce genre de formations.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *